SAVONNERIE DES DILIGENCES - LE JARDINIER - Savon exfoliant aux agrumes

$8 CAD

SAVONNERIE DES DILIGENCES - LE JARDINIER - Savon exfoliant aux agrumes



Ce savon antibactérien et antiseptique est un cadeau pour les mains de jardinier et cuisinier. La poudre de pierre ponce est une alliée exfoliante extraordinaire qui nettoie en profondeur les taches organiques incrustées dans les sillons des mains et des doigts. Il réussit même à nettoyer l’huile à moteur sur les mains des mécaniciens. Son utilisation au quotidien rendra vos mains propres et très douces.

Trucs du savonnier : Utilisez le savon du Jardinier pour le soin quotidien de vos pieds associé avec la pommade Mains et pieds, vous éviterez ainsi les callosités.

Un savon 100% naturel à l’huile d’olive, fabriqué à la main au Québec.

Ingrédients : Huiles (olive, coco biologique, cire d’abeille), eau, hydroxyde de sodium, pierre ponce moulue, huiles essentielles de citron, de lime et de bergamote, pigments jaune et vert (oxydes). 

Suivez l'odeur de cette légende... Imprimez-la en téléchargeant le fichier .pdf sous l'onglet Télécharger.

Kafka Roth est un ancien militaire ayant fui sa Pologne natale durant la Deuxième Guerre mondiale, pour se réfugier au fond de l’Abitibi, convaincu d’y trouver enfin la paix. Il avait depuis toujours la passion du jardinage. Son père médecin et sa mère guérisseuse lui avaient laissé en héritage cette conviction inébranlable que la santé durable de l’homme trouve sa source dans l’alimentation. 

Depuis plusieurs décennies, sa seule vérité tenait dans la roue de médecine qui ornait et protégeait son jardin, et dans le plaisir qu’il éprouvait, chaque année, à faire naître dans son jardin les plus beaux spécimens de légumes anciens, nés de cultivars inédits, parfois de croisements de sa propre invention. Ses légumes, énormes, juteux, et d’un goût exquis, comblaient les plus fins palais, aussi prisés que de succulentes confiseries. Ses voisins venaient admirer son jardin la nuit, au clair de lune, et on raconte que la vie y grouillait, peu importe la saison. Roth y retrouvait régulièrement des vieilles clés, des lampes, des colliers, des bagues, des sous. Étaient-ils transportés par les animaux reconnaissants nourris par le jardin ? Ou le jardin avait-il la propriété de faire apparaître des objets, en plus de nourrir Roth?

Auteure: Marie-Eve Lejour
Réviseure: Venise Landry
Traducteur: Christopher Carrie
 

Tous droits réservés - Savonnerie des Diligences, 2012

Related Products

Sale

Unavailable

Sold Out